VALENTINE née le 3/7/2019 sans péridurale 

" Bonjour Anne-Marie, notre petite Valentine est née mercredi soir 3 Juillet ! J'ai passé un beau mercredi sans me douter de rien et à 18h la poche s'est rompue...et à 20h40  elle était là ! Tout s'est bien passé. C'est très fort et intense, je n'ai pas eu le temps d'écouter accouchement jour J mais je l'avais fait avant... A très bientôt merci encore pour tout !!  "

 

 

 

 

JEANNE née le 14/06/2019 avec péridurale

" Bonjour Anne-Marie, notre petite Jeanne est arrivée hier matin ! Pas de dystocie de démarrage !! L'anesthésiste avait 2 patientes avant moi du coup j'ai accouché avant que la péri fasse effet ! La dernière demie heure de contractions a été très douloureuse mais en 4-5 poussées elle était sortie ! Merci pour ces séances de préparation qui m'ont fait beaucoup de bien ! "

 

 

 

 

LA NAISSANCE D’ADÈLE : le 22/04/2019

 

Voilà un mois que ma fille Adèle est née.

C’est le bon moment pour partager mon expérience de l’accouchement sous hypnose.

Adèle est mon 3eme et dernier enfant, en effet, j’ai aujourd’hui 42 ans.

Je garde de mes deux premiers accouchements un bon souvenir plus pour les résultats : deux beaux enfants en pleine santé, que pour le déroulé : j’ai pour les deux fois demandé la péridurale trop tardivement et elle n’a pas eu le temps de produire son effet anesthésiant…

J’étais donc familière de la « puissance » des dernières contractions et de la délivrance. En abordant cette 3eme grossesse, je me suis dit que plutôt que subir j’allais essayer cette fois d’accueillir !

C’est ainsi que j’ai rencontré Anne Marie.

Lors notre 1ere rencontre, elle m’a expliqué ce qu’était l’hypnose prénatale.

A ce stade, je dois dire que même si Anne Marie m’a paru très douce, calme et vraiment convaincue par sa discipline, j’avais quelques doutes ! Je suis de nature plutôt vive et très cartésienne… Même si intellectuellement j’étais attirée par la découverte d’une autre méthode plus zen et la possibilité de m’inscrire dans une démarche plus douce plus calme et plus auto centrée pour mettre au monde mon bébé ; j’avais de sérieuses interrogations sur ma capacité à me laisser aller et à entrer en hypnose. Anne Marie a compris, a souri et m’a proposé d’essayer.

Incroyable ! Ce 1er voyage m’a laissé incrédule et m’a rempli d’une joie profonde. Ça avait donc marché même pour moi ! Alors j’ai joué le jeu à fond… Je me suis appliquée à suivre toutes les indications d’Anne Marie comme une bonne élève. Je me suis entraînée avec les enregistrements qu’elle m’a confiés.

A chaque fois le même bonheur : je venais avec impatience à ces RV avec moi même qui sont devenus quotidiens. Avec l’hypnose, je me suis sentie plus calme, détendue et cela m’a permis de me concentrer sur ma grossesse en oubliant les soucis du travail, des 1ers enfants, des corvées… J’avais RV avec moi et avec mon bébé dans un espace de plénitude absolue !

Les mois ont passé, j’ai vécu une grossesse épanouie comme sur un petit nuage… Et petit à petit s’est renforcée l’idée de poursuivre l’hypnose jusqu’à mon accouchement et d’éviter cette fois volontairement le recours à la péridurale.

Anne Marie m’a proposé un accompagnement global c’est-à-dire la possibilité (si tous les indicateurs médicaux le permettent) qu’elle mette elle-même au monde mon bébé. Me voilà rassurée par cette perspective et l’autorisation de mon gynéco d’accéder à la salle nature de la clinique de l’Etoile !

Le jour J (incroyable ! A la date anticipée par Anne Marie… Mme Soleil ?) j’ai perdu les eaux tranquillement chez moi devant la télé… La suite s’est déroulée exactement comme nous le souhaitions : le travail (=les contractions régulières et puissantes) a commencé vers 5h nous laissant le temps d’appeler Anne Marie.

Comme prévu, nous savions, le papa et moi ce que nous avions à faire et comment utiliser l’hypnose et les précieux enregistrements avec la voix d’Anne Marie (tellement utile !!!).

Anne Marie, quant à elle, était concentrée sur les gestes techniques pour assurer un accouchement complètement sécurisé.

Aujourd’hui, un mois plus tard, je me souviens des fenêtres avec les arbres et la forêt en mouvement…

Je me rappelle aussi du soutien d’Anne Marie quand vraiment juste avant la poussée nous avons ressenti les deux plus fortes contractions. Et enfin la délivrance ! En seulement deux poussées nous avons pu découvrir notre beau bébé !

Depuis un mois, Adèle est une petite fille très calme très zen très douce… Peut-être est-ce grâce à l’hypnose et à cette merveilleuse grossesse vécue en toute conscience et dans une douce joie ?

Stéphane (le papa) et moi tenons particulièrement à remercier Anne Marie pour son accompagnement, sa bienveillance et ce cadeau précieux qu’elle nous a aidé à mettre au monde d’une très belle et naturelle façon…

 

LA NAISSANCE D' ELISE : le 24/05/2018

 

Il y a un an la naissance de ma fille Elise était imminente.

Ayant déjà vécu deux accouchements pour mes deux premières filles, je souhaitais aller vers une méthode de préparation à l’accouchement alternative.

En effet je souhaitais à nouveau accoucher sans péridurale et cherchais une méthode de gestion de la douleur naturelle.

Quoi de plus naturel que ses propres ressources ?!

Grâce à la préparation à la naissance vécue avec Anne-Marie j’ai pu vivre l’accouchement, presque à l’identique, que j’avais visualisé en hypnose lors de nos séances.

Tout d’abord ces séances m’ont permis de me recentrer sur ma grossesse et mon bébé.

Après plusieurs mois d’activité professionnelle intense, je n’avais pas pris le temps de profiter et de communiquer avec mon bébé.

Lors de nos séances j’ai pu créer un arc-en-ciel, ce lien de cœur à cœur, entre ma petite fille et moi, notre lien, notre connexion.

Ensuite l’hypnose m’a aidée à trouver un lieu ressource où j’allais à chacune de nos séances pour préparer mon esprit à vivre mon accouchement.

Lors d’une de nos séances j’ai pu construire et visualiser mon accouchement « idéal » :

cela débuterait en fin de journée, de sorte que mon mari serait rentré du travail et que nous pourrions organiser la garde des deux grandes. Ensuite je ferais une partie du travail à la maison pour pouvoir être mobile. Et puis idéalement Anne-Marie serait disponible pour m’accompagner jusqu’à  la naissance d’Elise. Elle me l’avait proposé, j’étais enchantée à cette idée. Je voulais pouvoir être en confiance le jour J. Le travail ne sera pas trop long, j’accoucherais la nuit.

Et le jour J…. les contractions ont débuté en fin de journée, nous avons dîné et préparé le départ des grandes chez une amie.

Et Anne-Marie n’était pas de garde ce 23 Mai 2018. Vers 21h elle est venue à la maison pour voir où en était le travail. Pas régulier, col effacé mais guère plus… elle est repartie et nous nous sommes dit à très vite, à la maternité, elle nous y rejoindrait.

A peine était-elle partie qu’à 22h ça s’est accéléré : appel à Anne-Marie, direction la maternité.

Le travail a eu lieu en salle nature, dans le bain avec en fond sonore une bande que je connaissais, pour m’aider à retrouver mon lieu ressource. Ça n’a pas fonctionné tout de suite, j’étais inquiète pour ma poupée… et puis je me suis concentrée et j’ai trouvé l’image qui m’a permis de basculer dans mon intérieur : un feu sur une plage, dès que je l’ai captée je ne l’ai plus quittée des yeux. Cette image m’a suivie jusqu’au moment de passer en salle d’accouchement.

Et là c’est la voix d’Anne-Marie qui a pris le relais pour me rassurer et m’aider à rester en MOI pour aider ma petite puce à naître. Ça a été rapide, Elise naissait à 1h53 le 24/05/2018. Merci Anne-Marie pour cette expérience que je revivrais 10 fois avec vous !

 

Témoignage de la maman de Ana née le 16 Avril 2018

La rencontre avec Anne Marie c'était un pur bonheur pour moi ! 
Pour ma deuxième grossesse je voulais que je fasse les choses tout autrement que pour la première. C'est à dire, que avec le recul et l'expérience de la première j'avais envie de vivre plus en conscience aussi bien la grossesse que l'accouchement.
J'ai eu une belle surprise lorsque j'ai vu que à la clinique de l'Etoile l'on proposait comme préparation à l'accouchement l'hypnose prénatal. J'ai tilté tout de suite, car comme j'avais déjà expérimenté auparavant l'hypnose, je savais que cela pourrait m'aider dans ma nouvelle démarche.
Dès le début, au téléphone déjà, j'ai eu un bon contact avec Anne Marie et qui s'est poursuit tout au long de la grossesse ainsi que bien après. Anne Marie a su très vite me mettre à l'aise et rester à l'écoute de chaque détail de mon projet de naissance. Elle m'a accompagné merveilleusement pendant cette belle aventure et a su me soutenir pendant les moments difficiles. Je vous remercie de tout cœur Anne Marie pour tout ce que vous avez fait pour moi !! Je n'aurais jamais assez de mots pour exprimer ma gratitude envers vous !

Au début du travail avec Anne Marie, j’envisageais de prendre la péridurale, comme pour mon premier accouchement. Mais en faisant ce travail sous hypnose, en lisant beaucoup sur l'accouchement naturel et tout en échangeant avec Anne Marie, vers le 7ème mois, je me suis sentie prête à faire l'expérience d'un accouchement physiologique, sans péridurale. Pendant nos séances Anne Marie m'avait appris comment "apprivoiser" les contactions en s'en faisant un allié. Et ça marche !! 

Pour continuer avec mon témoignage, je dirais que l'hypnose peut être vraiment un excellent outil pour accompagner le travail et l'accouchement. Mais ça marche uniquement si on s’entraîne. Pour moi, le fait de m’entraîner, surtout le soir avant le coucher, l'hypnose m'a aidé de bien m'endormir et de moins me réveiller pendant la nuit....une chose précieuse pendant la grossesse, car j'ai un sommeil assez fragile. Même aujourd'hui  je continue à écouter les enregistrements que Anne Marie nous les propose pour s'entraîner. Ensuite, je me suis servie de l'hypnose pendant la phase du travail, qui m'a permis de bien soulager et accepter les contractions comme allié. Cette prise de conscience m'a aidé d'accompagner mon bébé dans la descente et d'être présente et actrice de mon accouchement. 
Pour la phase finale du travail, c'était plus dur de me concentrer avec l'hypnose, mais cela m'a permis de rester connectée avec mon bébé et de faire de mon mieux pour l'amener au monde.
Le jour J, j'ai eu la chance et le privilège d'accoucher avec  Anne Marie !! Et tout c'est passé comme j'avais prévu pour mon accouchement idéal, tout sauf que c'était une nuit de nouvelle lune et non pas une belle journée ensoleillée de Provence :). Le fait que Anne Marie soit là le jour J, m'a permis de me sentir en sécurité en sachant que j'ai le meilleur accompagnement pour mon accouchement, car elle connaissait dans le moindre détail mes souhaits pour cette naissance.
En conclusion,  d'après mon expérience, j'invite vivement les futures mamans d'essayer l'hypnose prénatal comme préparation à l'accouchement. Je trouve qu'on se fait un beau cadeau à soi et ensuite au bébé avec cet outil, qui te permet de te relier à ton bébé et auto gérer la puissance des contractions. J’ajouterai encore qu'il t'aide aussi à mieux te connaître, car c'est un travail sur soi d'abord. Et le vrai plus encore c'est la douce présence et l'accompagnement bienveillant de Anne Marie.

 

 

TÉMOIGNAGE DE LA MAMAN DE LOUKA  né le 16/07/2017  sans péridurale... c'est son 1er enfant ...

 

 "  Bonjour,

Je vais vous raconter ce jour inoubliable du 16 Juillet 2017 où j’ai mis au monde notre fils, ce fut un vrai travail d’équipe  extraordinaire !

Il était 14h passé de quelques minutes et nous étions au moment du thé quand tout à coup je sentis un « ploc » dans le bas de mon ventre ….

Je décidai de prévenir mon conjoint qu’on allait se préparer à aller à la maternité pour faire un contrôle car pour moi j’avais fissurée la poche des eaux...

Je pris une douche rapide puis en route pour la maternité !

Sur le trajet des contractions sont apparues.

Arrivés à la maternité vers 15h30, première consultation… et là, la sage-femme nous annonce que j’avais bien perdu les eaux (sûrement sous la douche) et que j’étais dilatée à 2 !

1 heure plus tard environ au moment où les contractions devenaient plus rapprochées et intenses, j’ai demandé à mon conjoint d’allumer le PC pris au moment du départ pour faire ma séance d’hypnose « jour J » final de mes séances très bénéfiques pendant ma grossesse avec Mme Lajeunesse .

Vers 18h, autre consultation de la sage-femme et là surprise dilatation à 8 !!! Les contractions sont très intenses mais j’essaie de me détendre un maximum et puis la présence de mon conjoint me rassure énormément.

Quelques minutes plus tard, retour de la sage-femme pour un nouveau contrôle, dilatation complète, on se prépare à passer en salle de travail !

Installée avec le soutien de mon conjoint à mes côtés qui fut très impliqué dans mon accouchement ainsi que les 2 sages-femmes présentes, je débute les poussées pour mettre au monde notre fils…

Moment magnifique du début de ma grossesse jusqu’à la délivrance : l'arrivée de notre enfant !

A 21h29 notre fils était là avec nous !

Accouchement exemplaire où je ne retiens que du bonheur. 

Merci au personnel de la maternité ainsi qu’à Mme Lajeunesse et à mes 2 amours mon conjoint et mon fils qui m‘ont fait vivre une expérience extraordinaire ! "

 

 

TÉMOIGNAGE DE LA MAMAN DE ELSA né le 26/04/2017 

 

Mon premier accouchement a été assez douloureux avant la péridurale et une fois la péridurale effectuée, je ne sentais plus rien et donc je n’avais aucune idée comment et quand pousser…Je n’ai, de plus, rien ressenti durant l’accouchement.

Après cette mauvaise expérience, je sentais que je n’étais pas bien préparée et suite à un conseil de la maternité de L’Etoile, j’ai décidé de me préparer en auto-hypnose pour mon deuxième accouchement.

 

Je pratiquais déjà la méditation et je trouve que l'auto hypnose est très proche de ces techniques.

 

Les séances d’Anne-Marie m'ont très bien préparée et aidée à me concentrer sur ma respiration, sur le positif, sur les moments de repos agréables entre les contractions et surtout de ne pas avoir peur ou de paniquer comme j’avais fait pendant mon premier accouchement. 

 

Pour la dernière séance nous avions imaginé mon accouchement idéal, qui se passait en toute sérénité, dans la journée, avec suffisamment de temps pour prévenir mon conjoint. J’imaginais également un accouchement rapide, afin qu'il n'y ait pas le temps de mettre un péridurale et que je pouvais donc accoucher complètement naturellement et vivre mon accouchement en pleine conscience. De plus, je souhaitais que mon fils puisse rencontrer sa sœur le même jour.

 

Le jour J s’est déroulé encore mieux que je ne me l’étais imaginé ! Le matin, je me suis réveillé tranquillement vers 10h. Après avoir pris ma douche et pendant que je prenais mon petit déjeuner, j’ai cru sentir une première contraction, pas encore suffisamment forte cependant pour que je puisse penser que le travail avait commencé. Je me suis allongée dans mon lit et j’ai commencé à écouter les enregistrements que j’avais reçu d’Anne-Marie. Je sentais les contractions venir, mais sans douleur.

 

J’avais prévenu mon conjoint et il est arrivé à la maison vers 13h. Nous sommes partis tranquillement à la maternité vers 13.30h.

 

Sur la route, les contractions commençaient à être un peu plus fortes, la position assise était peu agréable, j’arrivais malgré tout à rester calme et à ne pas paniquer. Une fois arrivée dans la maternité, j’ai senti directement le besoin de pousser. La salle d’accouchement a été préparée en urgence, j’étais déjà complètement dilatée et il n’y avait plus de temps pour une péridurale !

 

Ma fille est née 20 minutes après….

 

Le travail était très intense, j’ai senti une force primale que je ne connaissais pas, mais je n’ai pas eu mal !

 

C’était une expérience incroyable et très chouette, que je souhaite à toutes les femmes de vivre !

 

 

Je tenais donc à remercier vivement Anne-Marie pour tous ces précieux conseils et à vous donner, à vous aussi, l’envie de tester l’auto-hypnose !

 

 

 

 

                                          TÉMOIGNAGE DE LA MAMAN DE MAXIME  MAI 2016

 

J’ai accouché pour la première fois en 2013. Ma fille était absolument splendide, et elle l’est toujours, mais je garde un souvenir épouvantable de sa mise au monde, avec un accouchement par les reins, une incompréhension totale face à la douleur, une panique totale et une césarienne pour finir, dont les suites m’ont longtemps fait souffrir, autant physiquement que moralement. 
Quand j’ai commencé à préparer l’accouchement de Maxime, né le 12 mai dernier, j’avais donc une obsession: ne pas revivre ce que j’avais déjà vécu. Ma sage-femme m’a conseillé d’essayer l’hypnose, ce que j’ai fait auprès de vous. J’y ai été d’autant plus réceptive que j’étais extrêmement motivée, estimant que cette méthode était la bonne pour aborder cette épreuve le plus calmement possible - c’est ainsi que je me représentais les choses à l’époque. Au fil du temps, j’ai appris à me concentrer sur ma grossesse et non sur la douleur qu’elle allait créer, sur mon bien-être immédiat plutôt que sur l’anticipation de la souffrance.

Lors de notre dernière séance de préparation, nous avons imaginé mon accouchement idéal. Le jeudi 12 me semblait parfait, pour de nombreuses raisons… logistiques. Je voulais pouvoir amener ma fille chez sa nounou, tranquillement, puis me rendre à la maternité sans inquiétude. Après y avoir été admise, je voulais avoir le temps d’appeler mon mari, puis mes beaux-parents, de façon à ce que ces derniers arrivent à temps pour récupérer ma fille, le soir venu. Enfin, je voulais un accouchement par voies naturelles, rapide et sans douleur. 

Le mercredi,j’ai fissuré la poche des eaux. Je m’en doutais mais ai décidé d’attendre un peu, dans l’attente de la mise en route du travail. Le jeudi matin, je continuais à avoir des pertes très claires, et ne pouvais plus ignorer que l’accouchement était vraisemblablement imminent. J’ai donc amené ma fille un peu plus tôt que d’habitude chez sa nounou, tranquillement. J’ai ensuite appelé la maternité, qui m’a dit de venir vérifier ce qu’il se passait: j’y suis allée en bus, déjà concentrée sur l’événement qui, j’en étais certaine, se préparait. J’ai été admise à la maternité dès mon arrivée, la sage-femme de bloc ayant confirmé mon pressentiment. J’ai eu le temps d’appeler mon mari, qui était à une heure de route de là, puis mes beaux-parents.Le gynécologue est passé me voir, m’expliquant qu’en l’absence de travail, une césarienne serait pratiquée le vendredi matin. Je lui ai expliqué que ça ne pouvait pas se passer comme cela, puisque j’allais accoucher le soir-même par voies naturelles, ce qui l’a fait sourire: « puisque vous le dites! ». 

Mon mari est arrivé à 13h45. A 14h, le travail a commencé. C’était si violent (une contraction toutes les 3-4 minutes) que j’ai complètement paniqué, une nouvelle fois, et ai réclamé la péridurale très vite, incapable de surmonter la douleur. Ensuite, j’ai pu me préparer à la mise au monde, avec de plus en plus d’impatience - je constate maintenant que je n’avais absolument plus aucune peur. Vers 19h, j’ai senti qu’il fallait pousser, et en moins d’une demi-heure, Maxime était là, magnifique bébé de 3,8 kgs, né par voies naturelles, comme je le souhaitais et comme nous l’avions suggéré ensemble sur le « pont du futur ». 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                   Juliette naît sous péridurale le 10 Avril 2016 :

 

La préparation à l'accouchement par l'hypnose m'a permis d'une part de vivre une grossesse épanouissante, pleine d'énergie, et d'envisager le jour de l'accouchement avec sérénité et excitation.
Le jour J,  l'hypnose m'a permis dans un premier temps de gérer les douleurs du début de travail. Puis après la pose de la péridurale, grâce à l'hypnose j'ai pu  rester actrice de mon accouchement, faire avancer le travail plus rapidement,  et  accompagner mon bébé vers le chemin de la sortie et nos bras!
Enfin l'hypnose continue de m'accompagner et de m'aider après la grossesse pour avoir de l'énergie malgré des nuits entrecoupées, et éviter le baby-blues!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  LUCA, né avec péridurale (Décembre 2015)

 

"Encore un grand merci pour votre aide précieuse ! Vos cours m'ont permis de prendre confiance en moi, de chasser les idées négatives et peurs liées à la grossesse et à l'accouchement. 

Le travail aura duré 24 heures, mais grâce aux audios que vous m'avez donné et à un long bain, les douleurs n'étaient que légères et bien supportables jusqu'à la pose de la péridurale.
L'accouchement s'est très bien déroulé, malgré une péridurale qui n'a pas vraiment fonctionné jusqu'à la pose d'une deuxième à 9 cm d'ouverture ! Autant dire que l'auto hypnose m'aura bien aidé durant ce temps, tant pour gérer les contractions que pour la pose des deux péridurales !
Grâce à un entrainement quotidien durant les trois dernières semaines de grossesse, bébé est arrivé également zen et apaisé !
Bref, vos cours m'auront énormément apporté, je garde un très bon souvenir de cette première grossesse et ce premier accouchement, les avantages sont vraiment nombreux !!!"

Théo, né avec péridurale ( Septembre 2015)

« Après un premier accouchement difficile j’appréhendais vraiment le second. Vos cours mon permis d’être beaucoup plus sereine. Vous m’avez appris à gérer et à accompagner les contractions au lieu de les subir. Au final mon accouchement a été exactement celui que vous m’aviez demandé de décrire.

Je vous remercie sincèrement pour votre aide précieuse. »
 

 

Même avec 3 séances votre aide a vraiment été déterminante. Mon petit Théo est arrivé très facilement et de mon côté je me suis remise de l’accouchement beaucoup plus vite que pour mon premier garçon.

 

Gauthier, né sans péridurale (septembre 2015)
"Je souhaitais une préparation qui me permette d’aborder sereinement l’accouchement en étant le plus autonome possible. L’hypnose et la rencontre avec Anne-Marie L. m’ont apporté plus encore, un guide et une capacité à basculer dans le positif pour mieux appréhender chaque événement. La capacité à accueillir, dans la meilleure posture possible, ce qui pouvait se passer.
De la fin de grossesse difficile à un accouchement idéal, l’hypnose m’a accompagnée. Mais ce n’est pas sans effort ; l’investissement que l’on y met est de loin le plus important. Il faut s’approprier ce que l’on reçoit.
C’est clairement dans la pratique que l’on trouve son propre chemin et le bénéfice pour le jour J."

 

 

 

 

 

Elena née avec péridurale (mai 2015)

"Merci encore pour votre accompagnement tout le long de ma grossesse, même si je n'ai pas pu aller au bout de mon projet, cela m'a beaucoup aidé et permis de faire la plus grosse partie du chemin sans péridurale..."

 

 

 

Lou née sans péridurale (février 2015)

"Bonjour Anne-Marie, la petite LOU nous a rejoint ce matin dans un scénario qui ressemble étrangement à l'accouchement idéal que je vous avais décrit. Merci pour votre aide et à bientôt."

  

 

 

 

 

Basile né avec péridurale (janvier 2015)

 

 

"Bonjour, oui ça y est, notre petit Basile est né. Un petit bout de 48 cm pour 2kg610. Une équipe et un super accompagnement à l'hôpital. Un accouchement comme je le souhaitais avec une péri très bien gérée et administré à 5 cm. J'ai eu toutes les sensations pour accompagner au mieux mon bébé. Merci pour votre accompagnement."

 

 

 Sidonie née sans péridurale (janvier 2015)

 

"tout s'est passé comme je le voulais" "je vous remercie pour cette belle et efficace préparation. Ces moments  resteront gravés dans ma tête et mon cœur pour toujours "

 

 Victoria née avec péridurale (juillet 2014)

"Un grand merci pour votre aide à la naissance de notre fille Victoria ! l'auto-hypnose nous a bien servi pendant les dernières heures avant l'accouchement"

 

 

 Emma née par césarienne programmée (juillet 2014)

 

"Merci de m'avoir apporté un peu de sérénité avant le grand événement ! "